Les Réunionnais et zot zansèt !

Généalogie

La généalogie Réunionnaise

“Les Réunionnais sont partis défendre le paradis, mais ils ont connu l’enfer”

Sudel Fuma, un historien français, par ailleurs athlète et homme politique. Spécialiste de La Réunion, où il vivait, il a surtout travaillé sur l’histoire locale, notamment sur l’esclavage à Bourbon.


Comme Mr.FUMA le disait à ce moment-là, pour parler de la guerre et de la mobilisation des troupes réunionnaises au service de la nation. Je pense à mon tour que la Réunion doit et devra défendre le paradis, en sachant que les défenseurs de la culture et de l’identité réunionnaise y risque l’enfer. 

Français de nationalité et de cœur, les réunionnais sont avant tout fiers de leur histoire riche, tant sur le point historique que généalogique.

Pour ainsi dire, nous, Réunionnais, sommes les cousins d’un grand nombre de Français. Que l’on soit d’origines ethniques différentes ou non. Car, les recherches généalogiques menées depuis plusieurs années, par des passionnés qui ont parfois passé plus de trente ans à constituer leurs arbres. Se retrouvent aujourd’hui être les cousins de plus de la moitié des habitants originaires de l’île! Ce qui représentera d’ici quelques années, un million de personnes. Cela paraît plus qu’ impressionnant pour une île des outre-mer trop souvent oubliée, à tort. Je ne jette la pierre sur quiconque, mais énonce ici, un fait.

L’histoire est alors, en ce qui concerne les îles, une mine d’or ! Qui n’a pas rêvé d’ être pirate ou explorateur ? D’être un grand homme ou une grande dame ? Qui, n’a pas espérer posséder un château oublié ? Ou un quelconque lopin de terre, dont la richesse suffira à combler le moindre des désirs de notre époque consumériste. Réponse simple à question évidente. 

Vous comprendrez donc, qu’un patrimoine d’une telle ampleur doit être préservé. Pour l’histoire de France, car il en fait partie. Mais aussi et avant tout, pour les fils et filles d’outre-mer, car c’est leur histoire

Zaïeuls Réunion, la culture par l’histoire et la généalogie

Zaïeuls Réunion, est une association visant à promouvoir l’identité Réunionnaise et à rappeler la mémoire, l’histoire et la culture créole. C’est durant cette année de 2021, que Zaïeuls s’engage à l’action. 

  • Une association “connectée“

C’est à travers un travail de fond, allant à la rencontre des passionnés d’histoire, de culture et de généalogie, que Zaïeuls collecte et partage le savoir. Des informations allant du reportage à des articles, en passant par la chanson et par le partage de méthodes de recherche et d’archivage, par exemple. 

  • Jeunes et moins jeunes travaillant ensembles

Cette association a des ambitions bien trempées, une volonté de fer et tient à démontrer qu’il reste beaucoup à faire dans le milieu de la généalogie et de la culture en général. Ce souffle de jeunesse ne peut être que le signe d’un rassurant retour à un intérêt solide pour les sciences subtiles, qu’aiment particulièrement, les plus âgés. Ne voulant les remplacer, cela va de soi, il s’agit plutôt de sauvegarder et d’entretenir ce qui nous est laissé à nous, jeunes. Et plus nous le ferons tôt, plus notre histoire sera riche et forte. Plus nous pourrons revendiquer la connaître, aussi. 

  • L’avenir de la langue créole

Gayar destin mo langkozé kapab konèt! Si gramoun ek zèn ginye don la min ansamb po mèt kiltir la Rényon en lèr, é partaz gayar visyon bann gran boug, gran famn.

zaïeuls réunion

Traduction : C’est un destin formidable qui attend ma langue natale! Si les anciens et les plus jeunes arrivent à travailler ensemble pour mettre en avant la culture Réunionnaise. Et à partager la formidable vision qu’ont eue des grands hommes et des grandes femmes.

Le créole, plus qu’un patois, est une langue. Avec la beauté du français et le côté pratique de l’anglais. C’est une langue affinée qui est forte, pratique et aimée. 

Nombreux sont ceux qui espèrent l’étude du créole à l’école, non pas comme une option, mais bel et bien comme une langue aussi importante que l’anglais, l’espagnol ou l’allemand. Ne serait-ce que dans les îles, le défi relève du fait de distinguer le créole antillais, mauricien, guadeloupéen au créole réunionnais, et inversement. Car le créole à des bases et selon son origine, des particularités bien spécifiques.

Source image : La grande famille de Joseph Douyere (server101.com)

par Giovanny L.
Président de ZAÏEULS Réunion.